jeudi 13 mai 2010

mercredi 21 avril 2010

Requête ultime

Est-ce que je peux tuer Word une dernière fois? Avant d'avoir le goût de jeter par la fenêtre tous les claviers AZERTY que je vais croiser sur mon passage...

mercredi 14 avril 2010

oh! Ironie

Faut ben que je sois encore au travail à cette heure là pour que le soleil, dans ma fenêtre de bureau qui donne plus ou moins sur le nord, me tape dans le dos.

=)

Sur mon verre de café Tim ce matin.

lundi 12 avril 2010

Overtime

J'suis assise à mon bureau. Pas moyen de venir ici en dehors des heures sans croiser... un pareil comme moi. L'autre soir c'était un employé qui part en congé pour durée "indéterminée"... C'est toujours louche ça. Pis ce soir, un des boss...

J'ai oublié de ranger ma crème glacée chocolat maya en arrivant de l'épicerie tantôt. Quel dommage... obligée de la déguster partiellement pré-fondue, à son meilleur.

J'suis assise à mon bureau. Une livre de fraises devant moi... on a la motivation qu'on peut. En pieds de bas comme d'habitude. C'est super calme. J'vais jaser tantôt avec la fille du ménage... On les voit jamais mais maudit que c'est propre dans nos corridors!!

Objectif : finir 3 rapports. Délai... si ça prend moins que 2 heures j'vais être vraaaaaaaaiiiiiiiiiment contente.

jeudi 8 avril 2010

Un tourbillon

Je finis de travailler ici dans 6.5 jours. J'ai du travail pour 10... Je ne sais pas qui me remplace encore, ni si je pourrai transférer mes dossiers de vive voix à cette personne. J'ai plein de rapports à rédiger, mais je suis avec des clients 6.5h sur 7. Faut que je déménage tout mon bureau. Je ne suis pas partie que déjà on tente d'envahir mon espace. Je veux profiter de la présence de mes collègues pendant que je les ai encore aussi... Le niveau de stress est élevé, à 11h ce matin j'étais convaincue qu'il était 15h tellement ça va vite dans ma tête.

Mais cet après-midi je rencontre la belle voix au téléphone.

vendredi 2 avril 2010

L'élégance du hérisson

Le hérisson, c'est la concierge d'un bloc de riches de Paris. Elle fait tout pour fitter dans le stéréotype concierge renfrognée, mais au fond elle est plus cultivée et brillante que l'ensemble des propriétaires du bloc ensemble, sauf deux ou trois qui deviendront ses amis.

Y'a un film, justement, qui vient de sortir et qui est issu de ce roman de Muriel Barbery. Ça s'appelle Le hérisson, tiens donc. J'me demande bien comment ça sort à l'écran, car l'intérêt du livre tient aux réflexions et au cheminement intérieur des deux narratrices par rapport à la vision qu'elles ont du sens de la vie.

C'est du bonbon. Le style est riche, l'auteure joue avec les mots, on rit et on est touché aussi. Je mettrais un 10 que n'importe qui peut se laisser prendre au jeu.

"C'est peut-être ça, être vivant: traquer des instants qui meurent."